You are here

Les habitudes digitales selon le Consumer Barometer de Google

Google consumer barometer

Google a rendu publics il y a 2 semaines les résultats de l’édition 2017 de son annuel Consumer Barometer dont il a confié la réalisation à Kantar TNS. Scrutant particulièrement les habitudes digitales à travers le monde, il a cette année interrogé plus de 77 000 personnes âgées de 16 ans et plus à travers 56 pays dont 4 en marchés clés en Afrique (Afrique du Sud, Nigéria, Kenya, Maroc). Sur ces 4 marchés, l’étude a interrogé environ 4 700 personnes.

Un usage journalier d’internet et sur mobile

consumer-barometer-graph-d71dbdda-6f7b-4f0e-8fcb-37872e5ee976Il en ressort qu’environ 3 personnes sur 5 utilisent internet (*), dont près de 70% sur une base journalière. Seules 20% des personnes interrogées sont cantonnées à un usage hebdomadaire, et elles sont encore moins nombreuses à n’utiliser internet qu’une fois par mois ou moins. Pays par pays, c’est l’Afrique du Sud (65%) qui compte le plus d’utilisateurs d’internet, suivi du Nigéria (63%), du Maroc (56%) et du Kenya (53%). Quant à l’usage au quotidien, le Maroc se classe en tête (86%), suivi du Kenya (72%), de l’Afrique du Sud (65%), et du Nigéria (54%). consumer-barometer- 420x292

 

Le baromètre de Google rappelle également, s’il en est encore besoin, que le mobile a une forte pénétration en Afrique et représente le premier touchpoint digital dans la région. Il est utilisé par 96% des personnes interrogées (54% spécifiquement pour le smartphone), soient 14 points de plus que la TV qui ressort à 82%, loin devant le PC (23%) et la tablette (11%). Il n’y a pas non plus de surprise en ce qui concerne les usages que font de leur device les possesseurs de smartphone. Ils consultent les réseaux sociaux (58%), font du search (40%), streament des vidéos (32%), recherchent des infos sur des produits (15%), font des achats online (10%) et jouent (9%).

Vidéo online et à la demande

Google et Kantar TNS se sont aussi penchés sur le sujet de la consommation vidéo, l’un des piliers structurant les habitudes digitales aujourd’hui. Il apparaît ainsi que même si 76% des personnes regardent toujours la TV en linéaire dans les 4 pays étudiés, 18% regardent des programmes enregistrés à partir de leur device TV, 12% des programmes en catch-up (rattrapage) et à la demande quand 10% streament des contenus sur leur device TV. 10% streament également des contenus sur un autre type de device.

Plus globalement, il n’y a que 19% des usagers d’internet qui consomment des services de vidéo à la demande ou de streaming vidéo. L’étude ne fait toutefois pas la dichotomie entre services payants et services gratuits. En dépit de cela, la statistique rappelle à quel point semble encore étroit le marché de la vidéo à la demande en Afrique. Les marchés investigués faisant partie des plus importants, tant pour l’Afrique subsaharienne que pour le Maghreb, le taux d’usage de la vidéo à la demande est certainement plus faible sur les autres marchés, moins matures. A titre indicatif, 31% des usagers d’internet aux USA sont consommateurs de SVOD (étude Raymond James de Novembre 2017). En France, l’édition 2017 du baromètre SVOD de Médiamétrie publiée en Novembre indique pour sa part que 21% des internautes consomment de la SVOD (**).

Pour finir, le consumer barometer de Google relève aussi que 50% des internautes font du multi-tasking, en étant connecté à internet tout en regardant leurs programmes TV.

Google 592x604

(*) usage personnel, à l’exclusion de tout usage professionnel

(**) les statistiques pour les USA et la France ne sont qu’indicatives et ne peuvent servir de base pour une réelle comparaison étant entendu que les périmètres étudiés ne sont pas identiques ; le baromètre de Médiamétrie porte par exemple sur les internautes 6+ quand celui de Google concerne les 16+.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someone

Leave a Comment