You are here

La vidéo linéaire poursuit sa remontée chez Naspers

Naspers Video Linéaire 400x400

Naspers a publié Mercredi ses résultats du premier semestre (H1) 2017 clos le 30 Septembre. Les revenus consolidés du groupe ont progressé de 33% à 9 milliards $, versus 6,8 milliards $ en H1 2016). Le hors Afrique du Sud continue de porter les activités du groupe, notamment sur le digital (Tencent, PayU, Mail.ru, etc.), et représente 82% des revenus pour ce semestre, en progression de 80% versus H1 2016.

2,4% de progression en volume pour la vidéo linéaire

Quant à la vidéo, il contribue pour un peu moins du cinquième (19,7%) des revenus consolidés sur le semestre à 1,78 milliards $. Sur le linéaire, MultiChoice affiche au compteur un total de 12,23 millions d’abonnés, dont plus de la moitié pour le seul marché domestique sud-africain. La vidéo linéaire a donc enregistré un gain net global de 290 000 abonnés sur le semestre vs le précédent semestre.Naspers H1 2017

Ces nouveaux abonnés ont notamment rejoint les offres Access (lower-end) et milieu de gamme (Compact) du distributeur. Quant au parc premium, il est en recul de 3,7%. L’upgrade opéré début Septembre avec l’intégration de ShowMax au sein de ce pack premium n’a donc pas généré d’appel d’air pour l’instant. Ce sera peut-être le cas au cours du prochain semestre (31 Mars 2018) au cours duquel l’opérationnalisation de diverses actions annoncées devrait s’accélérer : une fusion de ShowMax et DStv Now, deux services SVOD auparavant commercialisés séparément ; Naspers indique d’ailleurs que les premiers résultats du rapprochement des deux services sont plutôt encourageants ; il y a aussi l’annonce de l’accessibilité de DStv Now à l’ensemble des 3 niveaux de bouquets. Ces actions, conjuguées aux opérations promotionnelles de fin d’année, en l’occurrence la campagne #12GoodReasons, devraient avoir un effet dopant sur la base d’abonnés. Les prochains événements sportifs (Coupe du monde, CAN) devraient également jouer de leur contribution pour les prochains semestres, SuperSport étant depuis quelques mois intégré aux bouquets d’entrée de gamme, tant pour DStv que pour GOtv.

Naspers H1 2017 structure abonnés

Concernant plus spécifiquement ShowMax, le groupe continue de rester silencieux sur son parc réel d’abonnés. Tout juste présente-il le schéma du trend (voir ci-après).

Naspers trend showmax

Les activités internet

Pour revenir aux activités digitales (e-commerce, social media, classified, epayment, online food delivery), elles ont généré 77% des revenus du groupe sur le semestre, à environ 6,9 milliards $. Les solides résultats de Tencent, dont la valorisation boursière est récemment passée devant celle de Facebook à 523 milliards $, y contribuent fortement. « La croissance des activités du e-commerce a été alimentée par de solides performances sur l’ensemble des segments, qui continuent d’ailleurs de progresser. Le classified a gagné du terrain au sein du portefeuille et, outre l’investissement additionnel dans Letgo, l’activité a été profitable sur le semestre » explique Bob van Dijk, le CEO du groupe. « Au cours des 6 derniers mois, nous avons aussi renforcé nos positions dans la livraison online de repas avec des investissements supplémentaires dans Delivery Hero et Swiggy en Inde » ajoute-t-il. Sur le prochain semestre, le groupe consolidera par ailleurs le site e-commerce AutoTrader dont il a obtenu le feu vert pour finaliser l’acquisition début Novembre. Le nouvel actif sera consolidé dans OLX. Il faut aussi rappeler que Mail.ru, dans lequel Naspers détient un participation envisage de se lancer sur le marché du VTC à la demande via l’acquisition d’une compagnie de taxi ou d’un VTCiste.

Enfin pour boucler la boucle, nous ajouterons que les rumeurs ayant fait état à un moment de la volonté du géant sud-africain de se séparer de MultiChoice sub-saharan Africa (DStv SSA + GOtv SSA) semblent désormais lointaines, le groupe ayant finalement indiqué il y a quelques mois qu’il n’envisageait plus cette option, mais plutôt de tenter le redressement de l’activité. Les efforts semblent commencer à payer. Mais, mais … c’est sans compter les nouveaux entrants aux ambitions affichées et ayant décidé de renverser la table, faire bouger les lignes en allant par exemple sur du pay-as-you-view. L’avenir nous dira s’ils réussiront durablement à tailler des croupières aux géants en place, dont Naspers, qu’ils attaquent plutôt frontalement sur les contenus sportifs premium depuis mi 2016.

Notes : SA = South Africa ; SSA = Sub-saharan Africa

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someone

Leave a Comment