You are here

La 5G dans les starting-blocks en Afrique du sud

5G 200x200

Dans la dernière livraison de ses prévisions pour le marché télécom africain, Ovum a estimé que les premières commercialisations d’offres 5G débuteront en 2021 et afficheront moins de 1 million d’abonnements au compteur l’année suivante. Le forecaster britannique parie sur le Kenya, la Namibie, Maurice et l’Afrique du Sud pour être les premiers marchés africains à opérer le standard 5G d’ici fin 2022.

Dans la région MENA, les lancements commerciaux pourront débuter en 2020 affirme pour sa part GSMA, qui annonce par ailleurs que Ooredoo et Etisalat ont déjà démarré des tests. Des tests, il y en a beaucoup été question depuis quelques jours également en Afrique du Sud, l’un des marchés cités par Ovum. Trois telcos du pays ont en effet l’un après l’autre annoncé qu’ils entreprendront des tests 5G. Le FAI FTTH Comsol indique que le sien débutera dès Novembre à Midrand (Johannesburg) avec un réseau expérimental auquel auront accès des utilisateurs. MTN pour sa part lancera ses tests au premier trimestre 2018, en partenariat avec Ericsson. Enfin, Vodacom aussi se mettra aux essais avec le soutien technologique de Nokia.

 

Aucune des parties n’a pour l’instant précisé un horizon de commercialisation. Cependant, elles évoquent différentes verticales possibles (l’industrie minière, de l’énergie, le transport, la vidéo, etc.).

 

Crédit photo : visualhunt/portalgda

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someone

Leave a Comment