Moto taxi en mode Uber à Cotonou

ZemExpress Moto taxi 200x200

On pourrait l’appeler SafeZem en échos au même type de service en Ouganda et au Rwanda. Mais la start-up initiatrice a choisi la marque ZemExpress. A l’instar de Uber, Little Cab, Africab, etc. elle propose une application mettant en relation chauffeurs de moto taxi (Zemidjan) et voyageurs ou personnes voulant faire livrer un colis. Lancée depuis Décembre 2016, elle travaille aujourd’hui avec une dizaine de chauffeurs de moto taxi et réalise une moyenne de 70 commandes par jour, qui sont reçues essentiellement via Whatsapp et l’application mobile Android. La start-up, MobileLab, a en parallèle développé d’autres services sur abonnement tels que Wazemi Night (sorties de nuit) et Wazemi School (sorties d’écoles). Les paiements sont effectués en espèces ou via mobile money.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someone

Leave a Comment