You are here

Ça shake dans la vidéo en Afrique du sud

Vidéo Afrique du sud 400x400

Le marché vidéo sud-africain semble en pleine effervescence en cette rentrée. Les annonces fusent depuis plusieurs jours. Tout s’est accéléré la semaine dernière avec Telkom qui a annoncé le lancement d’un nouvelle offre de streaming dès le 1er Septembre. Brandée LIT, elle se décline en 3 sous-offres : la VOD pour LIT Video, la TV pour LIT TV et la musique pour LIT Music. Pour chacune des 3 parties de l’offre, l’opérateur historique et 4ème sur le mobile (environ 4 millions d’abonnés pour 4,5% de part de marché) a noué des partenariats avec de multiples acteurs. LIT Video devrait donc embarquer du Netflix, du ShowMax, du YouTube et du Google Play. Pour LIT TV, qui sera disponible plus tard au cours du mois de Septembre sous la forme d’un boîtier streaming player, les abonnés auront accès à ShowMax, YouTube, Google Play et DStv Now (la plateforme streaming de DStv). Enfin, en ce qui concerne LIT Music, il y a aura également du choix : Google Play Music, Apple Music et Simfy Africa. Côté data, les offres sont accostées à des paquets data allant de 2 Go à de l’illimité.

En fin de semaine, Vodacom, leader sur le mobile (plus de 37 millions d’abonnés et 42% de part de marché) réagit à l’annonce de Telkom en lançant une offre data mobile (1 à 100 Go) exclusivement dédiée au streaming vidéo, et à des tarifs moins élevés que ses offres data classiques. Pour l’instant, seuls les abonnés qu’il partage avec ShowMax et DStv Now peuvent bénéficier de ces nouveaux tarifs. Précision, la nouvelle offre vient s’ajouter aux deux autres dédiées à la vidéo déjà commercialisées par l’opérateur.

Côté plateforme, ShowMax poursuit ses efforts pour fidéliser ses abonnés et en acquérir de nouveaux. Le service a annoncé en début de semaine dernière un partenariat avec VAST, un opérateur local de hotspots WiFi. Les abonnés ShowMax pourront pendant 3 mois accéder en free WiFi à la plateforme via les 83 hotspots de l’opérateur disséminés dans le pays. Une manière pour le service SVOD de pousser le visionnage en mobilité. Au sein du foyer, il reste également présent, et en multi-device. Après Android TV, la plateforme se rend maintenant accessible sur la console Xbox One via une application dédiée.

Si en ce qui concerne la vidéo OTT, ce sont les opérateurs qui animent le marché en cette rentrée, il en est autrement en ce qui concerne la TV linéaire. Sur ce segment vidéo, l’ICASA (Independant Communications Authority of South Africa) vient de lâcher ce qui s’apparente à une bombe dont la déflagration pourrait mettre à mal, MultiChoice. Le régulateur, à l’instar de celui du Kenya, veut purement et simplement que le distributeur réduise de façon sensible son emprise sur le marché sud-africain, son marché le plus rentable. Dans une note qu’il a publiée, l’ICASA estime en effet que la filiale de Naspers contrôle pas moins de 98% du marché, et ne laisse donc que des miettes à ses concurrents, si on peut encore parler de concurrence. Et le régulateur cible le cœur de l’offre, celui qui génère le trafic abonné le plus rentable : le sport et le cinéma. Sur ces deux types de programmes, MultiChoice à travers ses chaînes propriétaires détient la quasi totalité des licences premium (Premier League, Champions League, UEFA Europa League, La Liga, Cricket South Africa, etc., les productions hollywoodiennes en films et séries). Seule la Bundesliga lui échappe, ce championnat étant détenu en Afrique du sud (et en Afrique subsaharienne) par StarTimes. Le régulateur souhaite donc que les ayant droits allotissent les droits pour en réserver une partie aux petits opérateurs. En dépit de la surcharge financière que peut représenter une telle fragmentation pour les abonnés qui souhaiteraient continuer à accéder à tous les contenus premium, le régulateur estime que c’est la seule alternative possible pour rendre pérenne l’ensemble des éditeurs et distributeurs.

Pour l’instant, ce n’est qu’une déclaration d’intention. Mais Multichoice ne la voit certainement pas d’un bon œil. De belles luttes en perspective !

 

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someone

Leave a Comment