You are here

iflix arrive bientôt au sud du sahara, avec l’Afrique du sud comme premier marché

iflix 200x200

iflix, la plateforme SVOD malaisienne qui vient de lever 90 millions de dollars auprès de Liberty Global, Sky, Zain et d’autres investisseurs, va se lancer en Afrique dans les prochaines semaines. Le premier marché subsaharien que cible le service est l’Afrique du sud, avant de s’étendre ensuite à d’autres marchés de la région. Le lancement des opérations est de toute façon imminent. La plateforme a déjà installé un hub africain dont le siège est d’ailleurs implanté en Afrique du sud avec 33 collaborateurs (25 au Cap et 8 à Johannesburg) déjà à pied d’oeuvre. La marque SVOD a également déployé des bureaux à Nairobi (Kenya), à Accra (Ghana) et à Lagos (Nigéria).

Pour se faire une place en Afrique subsaharienne aux côtés des géants Netflix, ShowMax, iROKO, Amazon Prime Video (sans oublier tous les autres acteurs moins importants mais bien présents, parfois plus fortement selon les marchés), qui tiennent le lead sur ces marchés, la plateforme compte sur la pertinence de son offre.

En effet, iflix indique que là où Netflix ou ShowMax nécessitent des connexions de 2 à 4 Mb/s, son service a tout juste besoin d’un débit d’environ 650 Kb/s. Le service veut ainsi pouvoir proposer une expérience de visionnage confortable en 3G qui est le standard haut débit mobile le plus utilisé en Afrique (pénétration de 30% en Afrique subsaharienne en Q4 2016 vs 2% pour la 4G). Une technologie de compression, sans dégradation de la qualité de visionnage, sera d’ailleurs utilisée. En ce qui concerne la consommation data, la plateforme va nouer des partenariats avec différents opérateurs afin que le visionnage de ses contenus puisse s’effectuer sans consommation de data. L’autre alternative sondée est que l’opérateur donnera automatiquement accès au service dès l’achat de 250 Mo.

Aussi, en terme de prix, la plateforme malaisienne pense pouvoir proposer des tarifs plus accessibles que ceux des principaux concurrents. Cela reste à voir, car en Asie, le ticket d’entrée qu’elle propose se situe entre 1,8 et 3 dollars par mois, une tarification proche du tarif de la formule Select de ShowMax (environ 3,66 dollars) ou du ticket d’entrée de Prime Video (environ 2,99 dollars). Le règlement en monnaie locale sera possible.

Quant au contenu, iflix veut davantage proposer de contenus locaux, avec un catalogue adapté selon les marchés opérés. Il sera également possible de télécharger des vidéo pour les visionner offline.

 

Crédit : Twitter/iflixletsplay

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someone

Leave a Comment