You are here

Le marché publicitaire en 2016 selon IHS Markit

Le marché publicitaire mondial s’est très bien porté en 2016 et ce sera probablement pareil en 2017. Zenith avait récemment confirmé à 4,4% son accroissement par rapport à 2015 et anticipe le même taux pour 2017. Les estimations de IHS Markit sont encore plus élevées, le cabinet tablant sur un accroissement de 7,1% pour 2016 à 532 milliards de dollars, et environ 11% pour 2017 à 590 milliards de dollars.

Les deux études ont justifié les bonnes performances 2016 du marché publicitaire par les événements quadriennaux comme les jeux olympiques de Rio, l’Euro de football et les élections présidentielles américaines. En ce qui concerne les différents médias, la TV reste globalement premier. Il a capté 36% des investissements publicitaires en 2016 selon IHS Markit, soient 192 milliards de dollars. Le digital, pour sa part, continue de progresser. Il a représenté 30% des investissements en 2016, à 160 milliards. Dans le cas particulier de cette deuxième catégorie de média, Zenith a indiqué dans son étude que les plateformes sociales (Facebook, Twitter, Linkedin, Snapchat, Instagram, etc.) vont progresser à un rythme soutenu (72%) entre 2016 et 2019 pour passer de 16% des investissements digitaux en 2016 à 20% en 2019.

Source : IHS Markit

D’ici 5 ans, IHS Markit prévoit que le digital passera devant la TV. C’est déjà le cas en 2016 au Royaume-uni, en Chine et en Allemagne. Au Royaume-uni par exemple le digital approche 50% des investissements publicitaires et continuera de progresser.

Source : IHS Markit

Géographiquement, les 5 premiers marchés sont les USA, la Chine, le Japon, le Royaume-Uni et l’Allemagne. Les USA représentent près du double du marché chinois qui représente à son tour plus du triple du marché japonais. Avec les 5 autres marchés formant le top 10, ils ont ensemble pesé 75% du marché publicitaire global, soit un point de moins par rapport à 2015.

Source : IHS Markit

Si le top 10 est composé des marchés des économies développées et émergentes, les marchés ayant les croissances les plus fortes se situent en Afrique. IHS Markit indique notamment que quatre des marchés ayant le plus progressé en 2016 se situent dans cette région du monde avec par exemple le Kenya et la Ghana qui ont enregistré des taux d’accroissement de plus 20% en 2016.

 

Crédit photo : Twitter/@Markit

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someone

Leave a Comment