Naspers : du mieux en volume selon les résultats H1 2016

naspers-_400x400

Il y a quelques mois, Naspers indiquait un recul hors Afrique du Sud de son parc d’abonnés pay TV (DStv + GOtv) lors de l’exercice 2015 (voir notre article). Cet exercice avait été clos avec une base d’abonnés s’élevant à environ 10 millions. Au premier semestre 2016 (clos le 30 Septembre 2016), le groupe a redressé la barre pour présenter un total de fin de période d’environ 11 millions d’abonnés aux offres pay TV. Dans le détail, l’offre DTH satellite (DStv) a enregistré une progression d’abonnés de l’ordre de 600 000 à l’inverse du recul de 164 000 abonnés observé en H1 (semestre 1) 2015. Au niveau de la TNT (GOtv), la progression enregistrée fut de 150 000 abonnés environ.

En ce qui concerne l’autre activité du pôle vidéo, c’est-à-dire la SVOD, la plateforme ShowMax continue de performer. En Septembre, la plateforme a franchi le symbolique seuil des 20 millions de vidéos vues, doublant ainsi en seulement deux mois le seuil des 10 millions de vues obtenu en Juillet. Le groupe n’a cependant pas communiqué le nombre actuel d’abonnés au service.

En dépit de ces bons résultats en volume, le pôle vidéo de Naspers enregistre tout de même un recul de 8% de ses revenus à 1,6 milliard de dollars pour une marge commerciale de 331 millions de dollars (soit une chute de 32,7% par rapport à la marge de 492 millions obtenue en H1 2015). Le groupe justifie cet état de fait par la dépréciation des monnaies locales africaines dans lesquelles sont collectés les paiements des abonnés.

En regard des successives baisses de prix initiées par le pôle vidéo depuis de nombreux mois (voir notre article) et les attaques de la part de Econet Media et StarTimes, il n’est pas certain que les recettes s’améliorent de façon substantielle au cours de la période à venir.

Outre le pôle vidéo, le pôle presse est également en recul. Media24 vient par exemple d’indiquer que cinq titres présentent un avenir incertain. Les versions locales des titres internationaux Top Gear, TopCar et Grazia vont cesser de paraître en papier. Ils ne seront disponibles plus qu’en digital. Deux autres titres propriétaires ont un avenir incertain : Ideas/Idees et Lééf.

A l’inverse des deux précédents pôles, le e-commerce et le social media se portent à merveille. Tencent performe et le groupe multiplie les cessions et acquisitions à l’international. Le groupe réalise d’ailleurs 80% de ses recettes hors Afrique du Sud.

De façon consolidée, les recettes globales s’élèvent 6,8 milliards de dollars, en progression de 16% par rapport H1 2015. La marge globale a également progressé de 31% pour s’établir à 914 millions de dollars.

 

Crédit : Twitter/@Naspers

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someone

Leave a Comment