VOD : de Amazon à Afrostream en passant par Netflix

amazon-prime-video-200x200

Selon un article de The Guardian, Amazon fera prochainement changer de dimension à son service SVOD. Le géant américain pourrait en effet déployer Amazon Prime Video dans un total de deux cents territoires entre Décembre et Janvier prochains. C’est de Jeremy Clarkson, ex Top Gear et actuel présentateur de The Grand Tour (financé et diffusé par Amazon) qu’est parti la rumeur.

Jusqu’à présent, Prime est disponible dans une dizaine de pays et Prime Video l’est dans cinq : USA, Royaume-Uni, Autriche, Japon et Allemagne. Dans ces pays et depuis Avril, Prime Video peut être acheté seul (sans les autres avantages du package Prime : livraison rapide des commandes faites sur Amazon, musique, livres numériques, etc.) à 8,99 dollars mensuels. En s’étendant à 200 territoires, Amazon devient comme Netflix un acteur véritablement global de la SVOD. La liste exacte des pays ciblés n’est pas encore connue, mais on suppose que de nombreux territoires africains sont concernés. La concurrence déjà importante sur ces marchés n’en sera plus que renforcée.

Au global, Prime est crédité d’environ 63 millions d’abonnés (contre 19 millions en Juin 2015). De son côté, Netflix vise les 90 millions d’abonnés pour fin 2016 et 100 millions avant fin 2017. Mais selon Ovum, le modèle Netflix ne serait pas viable en raison du trop important cash brûlé par la plateforme notamment dans le financement de la production de contenus originaux. En 2016, la plateforme dépensera environ 6 milliards de dollars à cette fin, soit 1 milliard de plus que ce qui avait été annoncé en début d’année (voir notre article)

De son côté, Afrostream continue d’étoffer son catalogue. La start-up nantaise a acquis pour l’Afrique subsaharienne, la France, le Royaume-Uni, la Belgique, la Suisse et le Luxembourg les droits pour un ensemble de contenus. C’est auprès de Bounce TV que la plateforme a fait son marché. Les titres acquis sont In The Cut, Mann & Wife, My Crazy Roommate, Family Time, Off The Chain. Il faut noter que les trois premiers titres concédés à Afrostream l’ont aussi été à VIMN (Viacom International Media Networks) pour une exploitation TV en Afrique subsaharienne, France, Royaume-Uni et Ireland. Le groupe média américain a aussi acquis auprès de Bounce TV les droits de Saints & Sinners.

 

Crédit photo : Twitter/@AmazonVideo

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someone

Leave a Comment