Nielsen : la confiance des consommateurs en Q3 2016

nielsen-indice-de-confiance-q3

Selon la dernière livraison de Nielsen concernant l’indice de confiance des consommateurs, la région Afrique et Moyen-Orient perd deux points entre Q2 2016 (89) et Q3 2016 (87). En Afrique du Nord, c’est en Egypte que chute (-11 points) de façon importante l’indice. Au Maroc, il y a à l’inverse une progression de 6 points par rapport à Q2  2016.

nielsen-indice-de-confiance-afrique-nord-q3-2016

Dans le cas de l’Egypte, l’étude révèle une inquiétude concernant les finances personnelles (recul de 7% pour atteindre 42%) et les perspectives d’emploi (-6% pour atteindre 25%). Cela a évidemment un impact sur les intentions de dépenses qui chutent de 8% (23%).

En Afrique subsaharienne, les sud-africains continuent de se montrer résilients en dépit du climat politique local fait de suspicions de corruption et de scandales concernant l’appareil étatique. La confiance des consommateurs dans ce pays fait même un bond de 9 points par rapport à Q2 2016 pour atteindre 87. Il faut noter que la croissance du PIB fut de 3,3% au deuxième trimestre alors que l’économie était en récession au premier trimestre. L’indice de prix est également resté stable.

Dans les trois autres pays subsahariens étudiés (avec une méthodologie différente), l’indice de confiance progresse tant au Ghana (+5 points à 109) qu’au Kenya (+6 points à 120) mais chute au Nigéria (-9 points à 113).

nielsen-indice-de-confiance-subshsahara-africa-q3-2016

Source : Nielsen

Dans ce dernier pays, les consommateurs se montrent pessimistes en ce qui concerne les trois indicateurs contribuant au calcul de l’indice : -5% pour les finances personnelles (75%) ; – 7% pour les perspectives d’emploi (58%) ; -13% pour les intentions de dépenses (35%). Cela n’est guère surprenant tant la conjoncture économique du Nigéria inquiète les spécialistes.

A l’inverse du Nigéria, tous les voyants sont verts chez les consommateurs ghanéens et kényans. Au Ghana par exemple, il y +9% pour les finances personnelles (78%), +13% pour les perspectives d’emploi et +7% pour les intentions de dépenses.

Focus sur le Maroc

Comme noté plus haut, la confiance des consommateurs marocains est en progression par rapport à Q2 2016, et cela sur les trois indicateurs mesurés : +5% pour les finances personnelles (44%), +1% pour les perspectives d’emploi (38%) et +5% pour les intentions de dépenses (32%). Selon Anas Touzani, directeur commercial de Nielsen, région du Maghreb, ces statistiques montrent montrent que les marocains commencent à envisager un avenir prometteur. Selon lui, cette hausse de l’indice de confiance serait néanmoins pondérée par un degré d’optimisme prudent, car la sécurité de l’emploi demeure l’une des principales priorités de nombreux Marocains.

En ce qui concerne les intentions de dépenses, 39% des marocains ciblent les vêtements, 29% les vacances et 27% les produits high tech.

Au global

Au global, l’indice de confiance mesuré trimestriellement par Nielsen a progressé de 1 point par rapport à Q2 2016 pour atteindre 99. Parmi les 10 plus importantes économies au monde, 5 atteignent ou franchissent la barre des 100 points : Allemagne (100), USA (106), Chine (106), Royaume-Uni (106), Inde (133).

nielsen-indice-de-confiance-global-q3-2016

Source : Nielsen

L’indice de confiance publié par Nielsen mesure les perceptions qu’ont les consommateurs de leurs finances personnelles, leurs perspectives du marché local de l’emploi, et leurs intentions de dépenses dans les 12 mois à venir. L’étude a été conduite online auprès de plus de 30 000 répondants dans 63 pays entre le 10 Août et le 2 Septembre 2016. Le Nigéria, le Kenya et le Ghana ne comptent pas parmi ces 63 pays et leurs statistiques ne sont pas consolidées avec les statistiques globales. Dans ces 3 pays subsahariens, les consommateurs sont interrogés via une étude sur mobile.

 

Crédit photo : geralt/pixabay

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someone

Leave a Comment