Opera : 1 milliard de dollars d’économie de data en Afrique

opera

Plus que la faible couverture 3G ou 4G, le coût est le principal facteur limitant la consommation de data sur mobile en Afrique. De nombreux mobinautes ont donc recours à des applications de compression de telle que Opera Max opérée par le norvégien Opera Software ou son navigateur Opera Mini réputé pour économiser de la data à l’usage.

Dans l’édition 2016 de son rapport State of the Mobile Web Africa, l’éditeur norvégien indique d’ailleurs avoir un reach de plus de 100 millions en Afrique, soient 28,6% de son reach mondial s’élevant à environ 350 millions d’utilisateurs. Son navigateur « écrase » tous les autres avec 58,3% de part de marché sur mobile (jusqu’à 71,8% et 86,4% respectivement au Nigéria et au Kenya), très très loin devant Chrome (16,9%). En termes de territoire, c’est au Ghana que le navigateur compte la plus forte proportion d’adeptes : 73% des mobinautes sous Android du pays l’utilisent.

opera-navigateur-en-afrique

En ce qui concerne les usages, le navigateur de Opera n’est pas seulement mobilisé par les mobinautes africains pour effectuer du search mobile (24%). Ils l’utilisent aussi pour accéder aux réseaux sociaux (37%) ou pour visionner de la vidéo (10,1%).

opera-usages-en-afrique

L’éditeur indique également dans son rapport que sur les trois principaux marchés subsahariens en termes de volume d’activités digitales, son navigateur a aidé les mobinautes à économiser en 2016 la bagatelle de 500 millions de dollars de data : 280 millions au Nigéria, 111 millions en Afrique du Sud et 116 millions au Kenya. Avec le cumul des autres marchés, on peut donc estimer à au moins 1 milliard de dollars les économies qu’ont pu réaliser les 100 millions de mobinautes africains utilisant Opera en 2016. Il s’agit d’un sacré montant qui interpelle sur le coût de la data mobile en Afrique.

opera-principaux-marches-en-afrique

Tous les détails du rapport sont accessibles ici.

 

Crédit : Opera – State of the Mobile Web Africa 2016

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someone

Leave a Comment