La 4G en Afrique subsaharienne à l’horizon 2021

analysys-mason-4g-_400x400

Le cabinet britannique Analysys Mason a publié hier un rapport concernant ses projections à l’horizon 2021 pour le secteur subsaharien des télécoms. Il en ressort que dans 5 ans, environ 7% seulement des connexions internet mobiles s’effectueront via la LTE (4G), en dépit des nombreux déploiements déjà en cours et des projets à venir. Cela corrobore les statistiques avancées par la GSMA fin Juillet. Cette dernière évoquait le chiffre de moins de 10% de connexions mobiles en 4G en 2020 (voir notre article).

analysys-mason-4g-afrique-subsaharienne

Evidemment, parmi les marchés particulièrement scrutés, l’Afrique du Sud est celui qui présente la pénétration 4G la plus élevée : autour de 5% des connexions internet mobiles en 2015 et près de 25% en 2021.

Plus globalement, seulement 4,2% des ménages subsahariens auront un accès internet haut débit en 2021. Ils effectueront environ 10 millions de connexions. En 2015, Analysis Mason avait dénombré environ 6 millions de connexions haut débit. En ce qui concerne l’internet mobile, la 2G et la 3G resteront les standards dominants dans la région, avec respectivement 55% et 38% des connexions en 2021.

 

Crédit : Twitter/@Analysys Mason

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someone

2 thoughts on “La 4G en Afrique subsaharienne à l’horizon 2021

  1. […] éloignée des précédentes estimations d’un autre cabinet britannique, Analysys Mason (voir notre article), qui prévoit que 55% des connexions à l’Internet mobile en Afrique subsaharienne […]

  2. […] éloignée des précédentes estimations d’un autre cabinet britannique, Analysys Mason (voir notre article), qui prévoit que 55% des connexions à l’Internet mobile en Afrique subsaharienne […]

Leave a Comment