SVOD : Netflix se bouge en Afrique

L’Afrique est le continent sur lequel Netflix est le moins offensif. Mais les lignes semblent bouger chez le géant américain de la SVOD qui ne voit certainement pas d’un bon œil la fulgurante ascension du sud-africain ShowMax ou encore la récente accélération de NuVu du suédois Ericsson dans l’acquisition de contenus, sans oublier iROKOtv et autres StarzPlay (actif en Afrique du Nord), TracePlay, etc.

Au plan de l’infrastructure, le géant américain vient de montrer un signe de son intérêt pour ce marché où il compte bien rester dans la course où même jouer les premiers rôles. En partenariat avec Spectranet (FAI nigérian), le service de SVOD de Reed Hastings a implanté à Lagos au Nigéria un serveur dédié. Ce serveur stockera localement l’intégralité du catalogue de Netflix. Les abonnés de Spectranet peuvent désormais bénéficier d’une meilleure expérience de consommation des contenus de la plateforme SVOD (réduction du temps de latence notamment et donc de la consommation data).

Le partenariat avec Spectranet pour déployer localement un serveur dédié est le premier du genre que conclut Netflix en Afrique. Et selon diverses sources d’autres suivront, car en dehors de l’Afrique du Sud (où il compte quelques serveurs à des points d’échange internet) la plateforme de SVOD n’a pas de serveur en Afrique.

 

Crédit : Twitter/@netflix

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someone

One thought on “SVOD : Netflix se bouge en Afrique

  1. […] pays un serveur dédié sur lequel il stockera localement l’intégralité de son catalogue (voir notre article). D’autres partenariats de ce type sont prévus par le géant américain, qui à date […]

Leave a Comment