Etude PwC : médias et divertissement à l’horizon 2020

pwc

De son étude globale Entertainment and Media Outlook : 2016 – 2020, PwC a extrait un focus sur trois marchés subsahariens : Afrique du Sud, Nigéria, Kenya. Sans surprise, l’Afrique du Sud, plus important marché des médias  et du divertissement sur le contient africain a été le plus scrupté par le cabinet.

Quel est le scope de l’étude ?

11 segments ont été analysés par PwC : Internet, télévision, jeux vidéo, cinéma, presse (PQN, PQR, etc.), magazine, publications BtoB, musique enregistrée, édition (livres, etc.), OOH, radio. En termes de données, l’étude a présenté les statistiques historiques 2011-2015 et fait des projections pour 2016-2020.

Pays à pays

Tous pays confondus, PwC anticipe une progression du marché des médias et du divertissement entre 2016 et 2020, certes pas avec la même vigueur. Au Kénya, la progression sera d’environ 50% en cinq ans pour atteindre 3,3 millions de dollars en 2020. Au Nigéria, le secteur qui pesait 3,8 millions de dollars en 2015 va progresser à un taux moyen annuel de croissance (CAGR) d’environ 11% jusqu’en 2020. En Afrique du Sud, le CAGR sera de 4,1%.

Egalement, dans les trois pays du scope de l’étude, PwC indique que le digital est désormais un segment majeur du marché. En Afrique du Sud, il progressera annuellement de 11,7% et au Kenya, il contribuera pour 43% du marché en 2020.

En Afrique du Sud

En ce qui concerne le marché spécifique de l’Afrique du Sud, PwC prévoit une croissance annuelle de 5% pour le segment de la pay TV qui va générer 1,85 million de dollars de revenus en 2020. Le segment des jeux vidéo aussi progressera à plus de 5% par an pour atteindre 271 millions de dollars de revenus. A l’inverse, la presse print connaîtra un repli d’environ 11% soient 73,25 millions de dollars en cinq ans.

Comme la presse print, la musique physique évoluera en repli quand le streaming sera multiplié par 6 entre 2015 et 2020. Le streaming musical générera en effet 32 millions de dollars en revenus en 2020.

De façon globale, PwC estime à 3,4 milliards de dollars le marché sud-africain des médias et du divertissement en 2020, soit une progression moyenne d’environ 4,1% par an comme évoqué plus haut. Quasiment tous les segments de ce marché vont continuer à progresser à l’exception de la presse print et de la musique physique. Mais ça, c’est commun à tous les principaux marchés dans le monde.

 

Crédit image : Twitter/PwC LLP

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someone

2 thoughts on “Etude PwC : médias et divertissement à l’horizon 2020

  1. […] Afrique du Sud et plus globalement au sud du Sahara comme le constate la récente étude de PwC (lire notre article). Le nouveau média compte donc surfer sur la nouvelle tradition qui est entrain de se mettre en […]

  2. […] et générera environ 271 millions de dollars de revenus en 2020 selon la dernière étude de PwC (voir notre article). Aussi plusieurs tournois locaux ont commencé à émerger, à l’instar de MTN DEW CS:GO, Telkom […]

Leave a Comment