Etude Deloitte : la consommation mobile en Afrique

deloitte

Deloitte propose dans un rapport qu’il a récemment rendu public un focus sur la consommation mobile en Afrique en 2015/2016. Intitulé Deloitte’s Mobile Consumer Survey : The Africa Cut 2015/2016, il s’appuie sur les données issues d’une étude globale interrogeant 49 000 personnes dans 30 pays à travers le monde. En Afrique, cinq pays ont fait partie du scope géographique : Afrique du Sud, Kenya, Nigéria, Ouganda, Zimbabwé.

Selon le rapport, les smartphones représentent plus de la moitié des ventes 2016 de téléphones mobiles en Afrique. Ils accompagnent désormais les consommateurs africains dans leur quotidien. Deloitte indique que près de la moitié des détenteurs de smartphones les utilisent régulièrement, que ce soit sur le lieu de travail, dans les transports publics ou lorsqu’ils font leurs courses. Plus de 1/3 d’entre eux les consultent même toutes les 5 min.

deloitte-mobile-consumer-survey-moments1

Crédit : Deloitte’s Mobile Consumer Survey – Différents moments d’utilisation du smartphone

L’accès Internet

Selon l’étude de Deloitte, la mobile reste le premier device d’accès à Internet en Afrique. En ce qui concerne la technologie, c’est via la 3G que le plus grand nombre accède à Internet. Le Wi-Fi connaît pour sa part une progression notable et continuera à se développer comme mode d’accès grâce à la multiplication des points d’accès publics (magasins, transports, autres lieux publics). Quant à la fibre, elle est encore très marginale, l’infrastructure commençant tout juste à être déployée dans nombre de pays. Pour 2015, le cabinet français a par exemple recensé une demande totale d’environ 364 km seulement de fibre. Cependant, il précise que la demande en fibre va littéralement exploser d’ici 2020 avec le développement de l’IoT dans divers territoires.

deloitte-mobile-consumer-survey-acces-internet-1

Crédit : Deloitte’s Mobile Consumer Survey – Le type d’accès Internet souvent utilisé

deloitte-mobile-consumer-survey-acces-internet-2

Crédit : Deloitte’s Mobile Consumer Survey – Technologie utilisée pour accéder à Internet

Accéder à Internet fait désormais partie des basics attendus d’une ligne mobile, notamment en zone urbaine. Mais seulement la moitié (entre 47% et 56%) des personnes interrogées déclare être satisfaite du débit de leur accès Internet. Ce qui laisse l’autre moitié insatisfaite. D’ailleurs environ 20% des personnes indiquent être prêtes à payer plus pour bénéficier d’un débit Internet plus rapide et pour environ 1/3 des répondants, le débit  et la couverture géographique d’Internet est un motif suffisant pour changer d’opérateur.

deloitte-mobile-consumer-survey-criteres-de-changement-doperateur

Crédit : Deloitte’s Mobile Consumer Survey – facteurs pouvant inciter à changer d’opérateur

La consommation mobile

En termes de consommation de contenus via mobile, la vidéo (cumul) arrive en tête. Les mobinautes africains regardent beaucoup de vidéos au format court, des vidéos de news et de façon marginale les films/séries et la live TV, qu’ils soient indoor ou en mobilité. Ils consomment également de façon importante les contenus rédactionnels de presse et écoutent de la musique en streaming.

deloitte-mobile-consumer-survey-consommation-mobile

Crédit : Deloitte’s Mobile Consumer Survey – Les activités les plus populaires sur mobile

Le mobile ne servant pas qu’à consommer du contenu, l’étude s’est également penchée sur les modes de communication. Dans 3 des 5 territoires du scope de l’étude, la messagerie instantanée est la forme de communication la plus exploitée. En dehors de l’Ouganda, la messagerie (instantanée et SMS) est classée premier parmi les modes de communication utilisés par les répondants. En Ouganda, c’est plutôt la voix qui est le mode de communication principal devant la messagerie. La communication vidéo OTT (Skype, Viber, etc.) progresse également dans tous les territoires.

deloitte-mobile-consumer-survey-modes-de-communication

Crédit : Deloitte’s Mobile Consumer Survey – Les modes de communication sur mobile

Au Nigéria, au Kenya et en Afrique du Sud, Deloitte a aussi sondé d’autres usages du mobile que sont l’achat online et le paiement sans contact en magasin. Cette dernière forme d’usage du mobile approche les 40% au Kenya, un des pays présentant l’un des écosystèmes digitaux les plus avancés en Afrique.

deloitte-mobile-consumer-survey-penetration-du-commerce-mobile

S’il présente des résultats intéressants qui rappellent s’il en est encore besoin que la consommation digitale progresse très rapidement en Afrique, le rapport ne couvre que 5 territoires, tous anglophones. Les réalités pouvant être très éloignées de celles des territoires francophones, les résultats de cette étude doivent être surtout perçus comme une nouvelle preuve de l’existence d’une tendance lourde en Afrique en ce qui concerne la consommation mobile.

Détails

 

Crédit photo : Twitter/Deloitte

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someone

Leave a Comment