Uber appuie sur le champion en Afrique

Uber Thika

Alors que le géant américain de la mise en relation digitale entre passagers et VTC (Véhicules de Tourisme avec Chauffeur) baisse pavillon en Chine, il appuie plutôt sur l’accélérateur en Afrique. En effet selon Jeune Afrique, Uber envisage de se lancer dans une douzaine de villes africaines d’ici la fin 2016. Des pays comme la Côte d’Ivoire, le Sénégal, le Cameroun ou l’Angola seraient ciblés par le pionnier du service de taxi à la demande. Le média indique que la licorne américaine du transport et de la logistique vise carrément toutes les villes de plus de 200 000 habitants couvertes par au moins un réseau de téléphonie mobile et où le GPS est utilisable. Voilà qui annonce clairement les ambitions de Uber en Afrique… en dépit de la concurrence qui commence de plus en plus à prendre forme à l’instar de Little Cab de Safaricom au Kenya (voir notre article).

Dans sa conquête africaine, Uber entend aussi s’adapter au contexte local en proposant du transport à moto dans certaines villes, à la manière de SafeMotos au Rwanda ou SafeBoda en Ouganda. Parallèlement, la firme va lancer ses services Uber Everything (livraison de repas et de colis) en Afrique du Sud et plus tard dans d’autres grandes métropoles locales.

En début de cette semaine, le géant américain a en outre annoncé qu’il allait lancer le développement de son propre outil de cartographie afin de pouvoir s’affranchir de Google Map dans le futur. Le service de cartographie de Alphabet ne serait pas toujours pertinent pour lui, notamment en Afrique ou Google Map présente encore des insuffisances. Dans son outil propriétaire, Uber entend mieux cartographier les villes africaines et surtout y proposer des informations (point de rendez-vous,  point de dépose, caractéristiques locales de certaines rues, etc) visant à améliorer l’expérience de consommation de ses services.  Un investissement de 500 millions de dollars est prévu pour le développement de cet outil.

En marge de l’annonce concernant son outil propriétaire de cartographie, Uber a rappelé son grand intérêt pour la voiture autonome. La firme de San Francisco continue de travailler sur le sujet.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someone

One thought on “Uber appuie sur le champion en Afrique

  1. […] Fort de son nouveau cap franchi au Nigéria, la start-up veut accélérer son expansion dans la région en se déployant dans les prochains mois dans des pays francophones. La manager n’a toutefois pas révélé le nom de la prochaine destination de l’entreprise. Cependant on sait que sur la short list des pays francophones ciblés, il y a le Cameroun, la Côte d’Ivoire et le Sénégal (voir notre article). […]

Leave a Comment