Safaricom lance Little Cab au Kenya

Safaricom - Little Cab

Uber est à l’initiative (lancement à Thika au Kenya, lancement à venir de Uber Everything en Afrique du Sud en fin d’année, etc.). Cependant la concurrence locale s’affirme de plus en plus. Au Kenya par exemple, Safaricom en partenariat avec Craft Silicon a officiellement lancé Little Cab le 5 Juillet.

Little Cab est un service de taxi à la demande fonctionnant sur le même principe que Uber. Il n’est certes pas le premier concurrent local de Uber. Mais il est probablement le mieux armé pour véritablement réussir à titiller le géant américain, quand on sait ce que Safaricom a réussi à faire de M-Pesa (célèbre marque service de mobile money). Le service revendique déjà 2000 utilisateurs au Kenya.

Que propose Little Cab ?

Disponible en phase pilote depuis plusieurs semaines, Little Cab propose lors son lancement un réseau de 1500 chauffeurs dont 40 de sexe féminin. Ils sont considérés comme des entrepreneurs par Safaricom qui leur rétrocède autour de 85% du montant de chaque course. C’est le taux le plus généreux pratiqué sur le marché (Uber reverse environ 75%, les autres concurrents proposant entre 78 et  82%). Le telco kenyan offre également à ses chauffeurs smartphones et data gratuite.

Aux utilisateurs de Little Cab, Safaricom propose du WiFi gratuit à bord des taxis, la possibilité de régler leurs courses en espèce, par carte de crédit/débit, par mobile money (M-Pesa). Ceux qui n’ont pas de smartphone pourront accéder au service par USSD interactif (fonctionnalité des réseaux mobiles GSM, 3G, 4G permettant une transmission de données plus rapide que le SMS). Les utilisateurs peuvent aussi programmer leur course via la fonctionnalité « Ride Later ». Ils peuvent même choisir d’être conduits par un chauffeur féminin via l’offre « Lady Bug ». Little Cab peut également être utilisé par les entreprises. Une plateforme leur est dédiée.

L’application de taxi à la demande de Safaricom est pour l’instant disponible en version Android et Windows phone. Elle le sera bientôt en version iOS. Le service vise un objectif d’un million de courses dans les 6 mois à venir.

 

Source photo : twitter.com

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someone

One thought on “Safaricom lance Little Cab au Kenya

  1. […] Alors que le géant américain de la mise en relation digitale entre passagers et VTC (Véhicules de Tourisme avec Chauffeur) baisse pavillon en Chine, il appuie plutôt sur l’accélérateur en Afrique. En effet selon Jeune Afrique, Uber envisage de se lancer dans une douzaine de villes africaines d’ici la fin 2016. Des pays comme la Côte d’Ivoire, le Sénégal, le Cameroun ou l’Angola seraient ciblés par le pionnier du service de taxi à la demande. Le média indique que la licorne américaine du transport et de la logistique vise carrément toutes les villes de plus de 200 000 habitants couvertes par au moins un réseau de téléphonie mobile et où le GPS est utilisable. Voilà qui annonce clairement les ambitions de Uber en Afrique… en dépit de la concurrence qui commence de plus en plus à prendre forme à l’instar de Little Cab de Safaricom au Kenya (voir notre article). […]

Leave a Comment