GRDI 2016 : quels marchés africains ?

Le GRDI (Global Retail Development Index) est un indicateur référence proposé depuis 2001 (15 ans) par le cabinet américain A.T. Kearney. Il explore les perspectives de développement sur le marché du retail dans dans de nombreux pays au monde et les classe suivant une statistique composite qui traduit leur attractivité. Cela fait que les marchés pionniers et déjà matures tels que les USA, le Royaume-Uni, la France, le Japon sont rarement les mieux classés suivant cet indicateur. En effet de tels marchés offrent moins de perspectives de croissance forte dans le secteur de la distribution que d’autres comme le Brésil, l’Afrique du Sud ou la Chine.

L’édition 2016 du GRDI indique d’ailleurs que la Chine a toujours le marché retail le plus attractif au monde. 4 des 5 premières places du top 30 sont occupées par des pays asiatiques.

 

GRDI 2016 - Top 5

Source : A.T. Kearney

Dans ce top 30 figurent également 10 marchés d’Afrique (4 au Maghreb et 6 au sud du Sahara), soit 1/3 du top. Cela donne des indications sur le niveau d’attractivité de cette zone géographique dans le domaine du retail, même si le marché africain le mieux classé arrive à la 14ème place (le Maroc).

GRDI 2016 - queue du top 30

Source : A.T. Kearney 2016

Dans le graphique ci-dessous, A.T. Kearney positionne les marchés du top 30 suivant leurs niveaux d’attractivité. Le cabinet croise pour cela le risque pays (économique et politique) au potentiel du marché. Comme on le remarque sur le graphique, le Maroc est le seul pays africain positionné du côté intéressant de la diagonale (au-dessus). Il est de fait le marché le plus attractif en Afrique.

GRDI 2016 - graphique de l'attractivité

Source : A.T. Kearney 2016

Selon A.T. Kearney, l’Afrique du Sud aurait passé le cap de la maturité : les consommateurs sont familiers des systèmes de distribution modernes ; leurs dépenses discrétionnaires (loisirs, médias, luxe, restaurants, etc.) sont élevées ; la compétition est féroce entre les acteurs du marché, qu’ils soient sud-africains ou internationaux ; l’immobilier commercial est moins disponible et a un coût élevé.

GRDI 2016 - fenêtre d'opportunité

Source : A.T. Kearney 2016

Il faut rappeler que le cabinet américain consacre depuis 2014 un indicateur aux marchés subsahariens : ARDI (African Retail Development Index). L’édition 2016 de cet indicateur paraîtra plus tard dans l’année. En attendant, nous rappelons les résultats 2015 de l’ARDI.

ARDI 2015

Source : A.T. Kearney 2015

Détails

 

Source photo : pixabay.com

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someone

One thought on “GRDI 2016 : quels marchés africains ?

  1. […] Le GRDI (Global Retail Development Index) est un indicateur référence proposé depuis 15 ans par le cabinet américain A.T. Kearney.  […]

Leave a Comment