Canal+ et câblo-distributeurs au Cameroun

Le conflit entre Canal+Afrique et les câblo-distributeurs camerounais serait en voie de connaître son épilogue. En marge du Discop Abidjan, le groupe média français aurait trouvé un accord avec trois câblo-distributeurs camerounais qui pourront dorénavant légalement distribuer les chaînes Canal+ dans le pays. Il s’agit de Creolink, TNT Africa et TV+. Cependant, l’accord aurait été expressément assorti de conditions à respecter par les parties camerounaises, notamment l’arrêt du piratage et de la distribution illégale des contenus de chaînes internationales n’ayant pas de licence de diffusion dans le pays. Cette stipulation vise à protéger les éditeurs de contenus qui investissent d’importants capitaux dans leur fabrication. Toutefois, selon les indiscrétions la clause semble directement viser la distribution illégale de BeIn Sports et SuperSport, deux concurrents majeurs de Canal+Afrique en ce qui concerne la diffusion en Afrique d’événements sportifs premium.

D’autres clauses concernant le comptage du nombre réel d’abonnés et le paiement à bonne date des factures auraient également été intégrées à l’accord.

En réalité, les trois conditions énumérées et auxquelles doivent se plier les câblo-opérateurs camerounais signataires de l’accord ne sont pas nouvelles. Elles avaient déjà été exposées par Canal+ au plus fort du conflit lors d’une rencontre de conciliation entre les parties organisée par le régulateur camerounais le 16 Juillet 2015.

 

Source image : pixabay.com

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someone

One thought on “Canal+ et câblo-distributeurs au Cameroun

  1. […] Il y a quelques semaines, en marge du Discop Abidjan, Canal+ parvenait à un accord avec 3 câblo-distributeurs camerounais avec qui il a été en conflit pendant de nombreux mois, les deuxièmes s’étant rendus coupables de piratage des chaînes du premier (voir notre article). […]

Leave a Comment