La cible « Ensemble 15-24 ans africains » by Ipsos

Ipsos Africap - photo d'entête

Africap, le bureau de Ipsos qui coordonne depuis Paris les études de l’institut français en Afrique subsaharienne et au Maghreb, a livré le 25 Mai lors d’un événement qu’il a organisé au Musée Dapper (Paris) les résultats de son premier baromètre trimestriel qui focusse sur la cible des 15-24 ans africains résidents.

Selon les statistiques 2013 de l’UNESCO rapportées par l’institut, l’Afrique compterait environ 220 millions de 15-24 ans aujourd’hui. Ce segment de population atteindrait les 350 millions à l’horizon 2030, soit environ 20% de la population africaine estimée sur le même horizon (1,7 milliard*). C’est donc cette cible générique accessible au sein des outils de media planning et media buying que Ipsos a choisi de décrypter, des données précises sur l’Afrique étant rarement disponibles.

Profil psycho-social

Selon les résultats communiqués par l’institut, 52% des 15-24 ans africains sont actifs (12% travaillent à leur compte), 14% sont en recherche d’emploi, 22% sont étudiants et 11% sont hors du système d’instruction.

Quand on les interroge sur les termes qui les définissent, ils déclarent à 31% être travailleurs, ambitieux (20,5%), débrouillards (20%), dynamiques (16%), respectueux (14%), heureux (12%), engagés (8%), paisibles (5%). La cible semble donc être de nature positive et à aller de l’avant. Ils sont d’ailleurs 81% à être optimistes pour leur avenir personnel et 63% pour l’avenir de leur pays.

Ipsos Africap - les jeunes se définissent

Cependant, ils ne s’interrogent pas moins sur ce que peut réserver l’avenir en regard de l’environnement quasi hostile dans lequel ils vivent. 69% d’entre eux sont préoccupés par le chômage, 63% par l’augmentation du coût de la vie, 59% par la corruption endémique, 54% par le changement climatique qui se ressent de façon particulièrement dure en Afrique (température ambiante de plus en plus élevée, sécheresse, faiblesse des récoltes vivrières, etc.), mais également à 50% par la menace terroriste.

Ipsos Africap - principales préoccupations de jeunes africains

Médias et influence

Qui/quoi influence les opinions et décisions d’achat de la cible ? A cette question, ils répondent la famille (51%), la religion (44%), les amis (27%), les médias sociaux (22%), les célébrités africaines (22%). Les 15-24 ans africains se déclarent donc être d’abord influencés par des personnes ou entités (églises) en qui ils ont confiance, leurs premiers cercles. Après ces premiers cercles viennent les médias sociaux (qu’ils consomment en moyenne 2h20 par jour ; jusqu’à 3h15 pour les marocains) et les célébrités.

Ipsos Africap - ce qui inlfuence les opinions et décisions d'achats des jeunes africains

En plus des médias sociaux, cette cible consomme la TV en moyenne 1h40 par jour.

Revenus et Consommation

En ce qui concerne la consommation, le premier poste (43%) de dépenses évoqué par la cible est l’alimentation (produits alimentaires et boissons). Suivent pêle-mêle le vestimentaire (38%) et les cosmétiques (24%), la communication (33%) et le high-tech (26%), les transports (23%), tout cela avec un budget moyen journalier allant de 2 euros (54%) à plus de 6 euros (15%).

Quant aux origines préférées en termes de marques consommées, la cible effectue un ranking plaçant en tête les marques américaines (30%). Suivent les marques locales (21%), les marques marques occidentales** (18%), les marques françaises (15%). Les marques chinoises continuent d’être les moins préférées.

Ipsos Africap - origines préférées des marques par les jeunes africains

Cependant, les préférences varient beaucoup suivant les pays, et surtout suivant la langue. On se rend compte que les 15-24 ans francophones (48% en Côte d’Ivoire et 30% au Sénégal) portent plus en estime les marques françaises à l’inverse des anglophones (2% au Nigéria).

Il faut également noter que 34% des urbains faisant partie de la cible fréquentent régulièrement les centres commerciaux et supermarchés.

L’étude Africap de Ipsos a été conduite du 29 Avril au 2 Mai et a interrogé environ 1 800 personnes dans sept pays : Afrique du Sud, Nigéria, Kenya, RD Congo, Côte d’Ivoire, Sénégal, Maroc.

 

(*) Estimation faite à partir des statistiques communiquées par le rapport Génération 2030 Afrique

(**) A l’exclusion des origines déjà énoncées et relevant également de l’occident

Source des illustrations : https://twitter.com/hashtag/IpsosAfricap

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someone

2 thoughts on “La cible « Ensemble 15-24 ans africains » by Ipsos

  1. […] Africap, le bureau de Ipsos qui coordonne depuis Paris les études de l’institut français en Afrique subsaharienne et au Maghreb, a livré le 25 Mai lors d’un événement qu’il a organisé au Musée Dapper (Paris) les résultats de son premier baromètre trimestriel qui focusse sur la cible des 15-24 ans africains résidents. Selon les statistiques 2013 de l’UNESCO rapportées par l’institut, l’Afrique compterait environ 220 millions de 15-24 ans aujourd’hui. Ce segment de population atteindrait les 350 millions à l’horizon 2030, soit environ 20% de la population africaine estimé  […]

  2. […] Mardi, le cabinet conseil américain BCG a rendu publics les résultats de son étude « African Consumer Sentiment ». En prélude, le cabinet indique qu’en 2020 l’Afrique comptera 1,1 milliard de personnes en âge de consommer. Le marché s’annonce donc gigantesque en volume et présente un potentiel intéressant puisque 88% des personnes interrogées déclarent être optimistes. Africap d’Ipsos avait peu ou prou communiqué la même statistique (81%) sur la cible des 15-24 ans africains un mois plus tôt (voir notre article). […]

Leave a Comment