M-Pesa récompensé au DIAA 2016

DIAA

Organisé par HiPipo Production et se tenant le 17 Août 2016 à Kampala (Ouganda), les DIAA 2016 (Digital Impact Africa Awards) distingueront le service kényan pionnier de mobile money M-Pesa à travers ses fondateurs Michael Joseph, Nick Hughes et Susie Lonie. Ils recevront la médaille d’honneur de l’inclusion financière en Afrique, en regard de ce qu’a apporté leur innovation à l’Afrique et certainement à d’autres parties du monde depuis 2007 (année de lancement) en termes d’inclusion financière. L’étude du Consumerlab d’Ericsson (voir notre article) indique par exemple que la moitié des utilisateurs du mobile money sur mobile n’utilisent les services d’aucune banque. C’est donc exclusivement via les services de mobile money que ces derniers ont accès aux services financiers.

Au cours de la cérémonie des DIAA 2016, de nombreuses autres distinctions seront attribuées dans quatre grands domaines : l’inclusion digitale, les services de finance digitale, les meilleures pratiques de cyber sécurité, la recherche digitale. Aussi, hormis les fondateurs de M-Pesa, d’autres personnalités seront distinguées par des médailles d’honneur. Ce sont :

  • Ren Zhengfei, Fondateur et CEO de Huawei Technologies ; il lui sera décerné la médaille d’honneur de l’inclusion digitale en Afrique
  • Strive Masiyiwa, Fondateur et Président de Econet, qui recevra la médaille d’honneur de la révolution digitale en Afrique.

 

Pour rappel, M-Pesa a tout de même connu un échec relatif en Afrique du Sud, poussant Vodacom à la retirer du marché sud-africain à compter du 30 Juin 2016. En effet, le niveau de développement plus avancé de l’Afrique du Sud, avec un taux de bancarisation bien plus élevé que partout ailleurs en Afrique (environ 70% selon les statistiques 2014 de la Banque Mondiale) et une plutôt bonne pénétration de la technologie et des smartphones (par rapport à l’ensemble des autres pays africains) n’a pas permis au service de mobile money de se développer. Après six années de présence, seulement 76 000 sud-africains l’utilisent fréquemment selon Vodacom sur environ 1 millions d’abonnés au service quand au Kenya il a plus de 20 millions d’abonnés et  plus de 5 millions d’utilisateurs réguliers.

 

Source image : facebook.com

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someone

Leave a Comment