Netflix : l’Afrique à cœur

Netflix

Les 11 et 12 Avril à la Cité du Cinéma de Saint-Denis (région parisienne), Netflix a organisé un gros événement témoignant combien l’Europe était au cœur de sa stratégie. Etaient présents son CEO Reed Hastings et sa super vedette Kevin Spacey (Frank Underwood, dans House of Cards).

Cependant, il n’y pas qu’à l’Europe que Netflix fait les yeux doux. En effet, l’Afrique fait également partie des plans du géant américain de la VOD qui a annoncé que ce marché sera ciblé par une partie des 600 heures de contenus originaux qui seront lancés en 2016. On s’attend donc à ce que le groupe américain vienne challenger les offres de contenus africains déjà disponibles en VOD (iROKOtv – Vivendi, Showmax – Naspers, etc.). Avec environ 5 milliards de dollars à investir dans les contenus cette année, Netflix ne devrait pas avoir trop de mal à y parvenir.

Au-delà du développement de son offre de contenus originaux pour l’Afrique, Netflix pourrait aussi proposer la possibilité de visionnage hors ligne. Evoquée par Reed Hastings lors de la présentation des résultats Q1 2016, cette éventualité à laquelle réfléchit l’éditeur correspondrait un peu plus aux spécificités des marchés africains où les difficultés d’un accès fluide à Internet restent monnaie courante, en sus du coût.

 

Source image : wired.com

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someone

3 thoughts on “Netflix : l’Afrique à cœur

  1. […] surtout dans les pays où Internet manque de stabilité comme ce peut être le cas en Afrique (voir notre article). En attendant que cette éventualité devienne réalité, le géant de la VOD vient de lancer une […]

  2. […] ses catalogues en Afrique, mais également à l’international, plus de contenus africains (voir notre article). Mais en attendant de pouvoir proposer à ses abonnés des contenus africains originaux produits […]

  3. […] Au global, Prime est crédité d’environ 63 millions d’abonnés (contre 19 millions en Juin 2015). De son côté, Netflix vise les 90 millions d’abonnés pour fin 2016 et 100 millions avant fin 2017. Mais selon Ovum, le modèle Netflix ne serait pas viable en raison du trop important cash brûlé par la plateforme notamment dans le financement de la production de contenus originaux. En 2016, la plateforme dépensera environ 6 milliards de dollars à cette fin, soit 1 milliard de plus que ce qui avait été annoncé en début d’année (voir notre article) […]

Leave a Comment