Le mobile et l’inclusion financière en Afrique

Ericsson consumerlab

Début Mars, le Consumerlab d’Ericsson a rendu publics les résultats d’une étude portant sur la contribution du mobile à l’inclusion financière en Afrique subsaharienne. Cette étude qui a été conduite dans cinq pays (6215 répondants âgés de 17 à 59 ans, répartis entre l’Angola, la RD Congo, le Ghana, le Nigéria et l’Ouganda) révèle que 63% des subsahariens sont non bancarisés et 52% font recours au « mobile money » via des intermédiaires. Aussi 20% des subsahariens utilisant les services de « mobile money » le font sur un téléphone mobile, la moitié de ces derniers n’utilisant les services d’aucune banque.  Concernant les groupes socio-économiques défavorisés, 40% d’entre eux ne disposent pas des pré-requis pour accéder aux services de « mobile money » (non possession de terminal mobile, inaptitude à renseigner un formulaire d’identification sur mobile).

L’étude indique par ailleurs que bien que le « mobile money » soit familier en Afrique subsaharienne, nombre de potentiels consommateurs ne l’utilisent pas. L’insuffisance de sensibilisation et de pré-requis ainsi que la faible appréciation des bénéfices qu’ils peuvent en tirer expliquent cet état de fait.

Méthodologie : Les données ont été collectées entre Juillet et Octobre 2015 avec des interviews en face à face chacune d’une durée de 40 minutes. Les interviews ont été conduites avec les experts du CGAP (Consultative Group to Assist the Poor – Banque Mondiale) et de la Fondation Bill et Melinda Gates.

Les détails sur l’études peuvent être obtenues ici.

 

Source image : ericsson.com

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someone

2 thoughts on “Le mobile et l’inclusion financière en Afrique

  1. […] faut rappeler que selon une étude du Consumerlab d’Ericsson, en Afrique subsaharienne les services de mobile banking contribuent notamment à l’inclusion […]

  2. […] de lancement) en termes d’inclusion financière. L’étude du Consumerlab d’Ericsson (voir notre article) indique par exemple que la moitié des utilisateurs du mobile money sur mobile n’utilisent […]

Leave a Comment